Histoire de la maison


A la suite de l'apparition du 17 janvier 1871 de la Vierge Marie à Pontmain, un ardent mouvement de pèlerinage se créa vers cette petite paroisse. Mgr Wicart Evêque de Laval confia la desserte du pèlerinage à un institut religieux et missionnaire qu'il avait rencontré quelques années auparavant, les Oblats de Marie Immaculée, congrégation fondée par Saint Eugène de Mazenod en 1816 à Aix en Provence.



1888 : Construction de la maison Oblate


Le 10 mai 1888, Mgr Bougaud, Évêque de Laval, pose la première pierre de la maison religieuse des Oblats au chevet de la Basilique.


1891 : Ouverture du juniorat de Pontmain


La maison obtient l'autorisation légale d'ouverture sous le titre de "maîtrise Notre-Dame". En octobre 1894, l'oeuvre se développe, le juniorat compte déjà 26 élèves et l'on prévoit d'agrandir.



1903 - 1923 : 20 ans d'exil à Jersey


En application des lois républicaines qui chassent les religieux hors de France, le juniorat s'exile à Jersey chez les soeurs de la Sainte Famille d'Amiens. Le domaine des Oblats à Pontmain est mis aux enchères. Mme Durand achète la propriété avec l'intention de la rétrocéder un jour aux Oblats.


1914 - 1918 : 1ère guerre mondiale


Le bâtiment est réquisitionné par l'état français pour des internés civils, puis pour des prisonniers allemands dans des conditions précaires.



1923 : L'institution Notre-Dame


A leur retour en France, les Oblats reprennent possession des lieux grâce à leur insigne bienfaitrice. Ils laissent la desserte du pèlerinage à la charge du diocèse afin de se consacrer pleinement au développement du petit séminaire et des missions à travers le monde.


Dans les années 38 / 39 on compte environ 150 élèves et 50 oblats répartis dans le corps professoral, des missionnaires prédicateurs ainsi que des frères coadjuteurs en charge des différents services de la maison : la menuiserie, la cordonnerie, l'électricité, la ferme, le potager etc... La maison était en pleine vie !


Avec l'accroissement du nombre d'élèves il fût décidé de construire une chapelle pour le juniorat. Les travaux commencèrent en juin 1939. Quelques mois plus tard la guerre commença, la plupart des professeurs furent mobilisés au moment ou les murs de la chapelle s'élevaient à 5 mètres de hauteur. Les travaux ne purent reprendre qu'à la fin des hostilités.


1939 - 1945 : 2nd guerre mondiale


La guerre conduisit à accueillir bon nombre de réfugiés. Dès 1943, une partie du bâtiment est réquisitionné par des soldats allemands, commence alors une cohabitation jusqu'au débarquement des Américains .


1952 : La chapelle des missions


Grâce aux dons reçus des fidèles, la chapelle des missions fût inaugurée en 1952. Elle marqua l'apogée du juniorat. Devant la crise des vocations à la fin des années 50, le juniorat vit diminuer ses effectifs progressivement et ferma en 1967.


1952 : La maison familiale Le Bocage 

            Le centre spirituel Jean XXIII


A la fermeture de l'école, la bâtisse fût transformée en maison familiale pendant les vacances scolaires. Le reste de l'année, on y organisait des retraites spirituelles.


1995 à aujourd'hui : L'hôtel restaurant le Relais Le Bocage


La maison des Oblats est aujourd'hui un hôtel restaurant pour les individuels et dispose d'une grande capacité de couchages et d'un espace séminaire pour les groupes et les évènements de famille.